À propos

Bonjour, je suis Mélanie Fleurent et je me suis donné comme défi de faire une différence dans la vie des entreprises, mais aussi dans la vie de leurs équipes.

 

Est-ce que votre environnement de travail est sain ou toxique?

Est-ce que vous avez hâte d’aller travailler le lundi matin? Est-ce que vous regardez l’heure pour savoir combien de temps il reste avant la fin de votre journée, avant même que celle-ci commence? Est-ce que vous pensez toujours à votre fin de semaine qui s’en vient et vous n’êtes que le mardi?

 

Je comprends ce que vous vivez!

Tout ce que je viens de vous décrire, je l’ai vécu dans mon ancienne vie professionnelle. La raison pour laquelle j’étais comme ça, c’est que je vivais du harcèlement psychologique.

Je ne savais pas que ce que je vivais était une forme d’intimidation. Je voyais que ce n’était pas une ambiance saine de travail, mais sans plus. À cette époque on parlait peu voire pas du tout d’intimidation ou de harcèlement psychologique. Les seules fois où j’en entendais parler, ça concernait les enfants et les adolescents dans leurs milieux scolaires.

Comme le harcèlement psychologique est souvent insidieux, c’est difficile de savoir que c’est ce qu’on vit. Souvent, de manière isolée, on voit des gens qui vont rouler des yeux en l’air, ou encore nous interrompre, passer un commentaire, entendre soupirer quand on parle, ne pas se faire inviter à un dîner hors du bureau, etc. Tout ça, quand ce sont des événements isolés, ça semble anodin. Si j’en parle à quelqu’un, on va me dire que ce n’est rien, qu’il ne faut pas que je m’en fasse avec ça. Je me disais la même chose! Mais c’est quand on place bout à bout ces événements d’apparence anodins, qu’on se rend compte qu’il y a répétition et que c’est possiblement harcèlement psychologique.

 

Quoi faire? Où aller?

Le jour où j’ai compris ce qui se passait, je ne savais pas où aller. Je savais bien que les normes du travail (maintenant CNESST) existaient, mais je n’avais aucune idée s’ils pouvaient m’aider.

Il y a 2 ans, j’ai commencé à me demander ce que je pouvais faire pour parler d’intimidation au travail. Je trouvais le sujet important. Je me suis ouvert une page Facebook qui parlait d'intimidation en emploi. La première année c’était tranquille sur la page!

Ayant le syndrome de l’imposteur à un niveau expert, je ne m’avançais pas trop sur le sujet. J’avais pourtant lu plein de livres, m’étais renseigné, avait fait des tonnes de recherches à ce propos, mais l’imposteur était présent.

Jusqu’au jour où j’ai commencé à recevoir des courriels de gens qui me demandaient conseil. Les gens se sont mis à m’écrire régulièrement pour se confier.

 

Avocat, psychologue, thérapeute

Je suis consultante-accompagnatrice. C’est-à-dire que lorsque vous avez besoin de conseils juridiques, je vous recommande à un avocat en droit du travail. Lorsque c’est un besoin poussé de parler, je vous recommande à un psychologue ou un thérapeute. Le tout se fait sur une base volontaire de votre part.

Ce que j’offre, c’est une aide afin de monter vos dossiers en cas de plainte à la CNESST. J’accompagne aussi mes clients lorsqu’ils vont à une rencontre en médiation. Je fais des conférences en entreprise afin de sensibiliser les équipes de travail au harcèlement psychologique.

 

Si vous vivez une situation d'intimidation ou de harcèlement psychologique, n'hésitez pas à me contacter